En Mer

Fermer Cartographie

Fermer La Cambuse

Fermer La croisière 2004

Fermer La croisière 2005

Fermer La croisière 2006

Fermer La croisière 2007

Fermer La croisière 2008

Fermer La croisière 2009

Fermer La croisière 2011

Fermer La croisière 2013

Fermer La croisière 2014

Fermer La croisière 2015

Fermer La croisière 2016

Fermer La croisière 2017

Fermer La croisière 2018

Fermer Photos/Vidéos

Fermer Travaux / Blue Gin

A Terre

Fermer Diaporamas

Fermer Ecosse

Fermer Normandie

Fermer Photos Sphères

Fermer Photos/Vidéos

Fermer Sam la tortue

Fermer Tourisme en Tunisie

Fermer Tourisme en Turquie

bvi.gifLa croisière 2016 - 6. British Virgin Islands

2 au 23 mars 2016
BlueGin à la trace
Position Google
Distance parcourue depuis le départ du Marin : 575 milles


Ok, on avoue : même si, par les temps qui courent cela peut être mal interprété, Blue Gin a bien passé 3 semaines dans les Iles Vierges Britaniques.
Si certaines administrations qualifient ce petit pays indépendant de paradis fiscal, nous, nous avons pû profiter pleinement d'un petit paradis tout court.
Mouillages multiples et bien protégés, accueil sympathique des autochtones, tout concourt ici à rendre la vie de marin bien agréable.
Certes la météo ne fut pas toujours au top mais les quelques grains que nous avons subis n'ont rien enlevé à la splendeur des sites.

A propos de l'ambiance relaxe des habitants, on tient à vous raconter l'anecdote suivante.
Ayant décidés avec nos compagnons de route du Véguina III de nous rendre à la capitale de Tortola, l'île principale de l'archipel, en utilisant les transports en commun, nous avons emprunté un bus quelque peu poussif, certes, mais qui, malgré tout, a bien failli réussir à nous transporter à destination. Hélas, à quelques 2 kilomètres de Road Town, la dite capitale, nous avons été stoppés net sur le bord de la route à la suite de l'éclatement d'un pneu de notre bolide.
Après avoir été récupérés par un autre bus venu spécialement à la rescousse, nous avons pu arriver sans autres encombres à destination, avec, il est vrai, un léger retard sur l'horaire prévu.
En fin d'après-midi nous tombons sur le même chauffeur que celui du matin et lui demandons en souriant de nous ramener vivants à destination. Ce à quoi il répond en souriant à son tour tout en écrasant l'accélérateur, de ne pas nous inquiéter. Hélas, au bout de quelques centaines de mètres, le moteur cale et refuse de repartir. Sollicité avec force par notre pilote, le bus s'ébranle à nouveau puis s'arrête quelques dizaines de mètres plus loin, nous laissant perplexes quant au sérieux de l'entretien des bus locaux. Notre brave chauffeur décide d'ouvrir le capot (intérieur) du moteur récalcitrant alors qu'une légère odeur d'huile chaude commence à envahir l'habitacle. N'écoutant (hélas) que son instinct, notre mécano-amateur décide d'ouvrir le bouchon du radiateur, pensant, sans doute, que le petit nuage qui en sort est la cause du problème. Il s'en suit un jaillissement de vapeur qui arrose les passagers placés, malencontreusement pour eux, aux premiers rangs. Je vous passe les détails de l'ambiance à bord... Le chauffeur toujours zen nous rassure en nous disant que tout va aller beaucoup mieux dès qu'il aura refait le plein d'eau.
En effet, après un bon quart d'heure, le moteur redémarre et nous voilà repartis pour la suite de l'aventure...jusqu'à la moitié de la première côte où notre bus reste planté sur la voie bloquant au passage la circulation.
Après un bon moment arrive un bus de remplacement dont le chauffeur tout aussi stoïque que le premier, s'engage à nous déposer à bon port.
Certes, ce fut bien le cas à ceci près que, une centaine de mètres avant notre arrêt, c'est le pneu arrière gauche du nouveau bus qui se décida à exploser. Qu'importe, nous étions enfin arrivés à destination mais c'est avec une certaine émotion que nous abandonnâmes les autres passagers, dont certains se signèrent, et regardâmes notre fier autocar reprendre sa longue route sur 3 roues et une jante.
Décidément, la vie de matelot à terre est pleine de risques.
Pour le reste, nous nous contenterons de vous faire partager par les photos ci-dessous quelques-uns des superbes moments que nous avons passés aux BVI (prononcer Bi Vi Aïe pour British Virgin Islands)




Après 95 milles avalés au portant en 13 heures
le capitaine hisse le pavillon de courtoisie


Le premier mouillage de Blue Gin à Virgin Gorda


L'Armateure vérifie la tenue de l'ancre


A Virgin Gorda : les Baths sont la principale attraction.


Pour ceux qui connaissent, les Baths, c'est Ploumanach avec une eau à 28°


Pour ceux qui ne connaissent pas Ploumanach, c'est une grave lacune qu'il va falloir combler au plus vite !


Aux Baths, l'Armateure profite de l'eau à 28°


Le Capitaine aussi, mais à l'abri des regards...


Ciel menaçant sur les Baths


Le "Club Med" dans le Sir Francis Drake Channel
qui sépare Virgin Gorda de Tortola


Saba Rock
Dans le Gorda Sound au nord de Virgin Gorda


Norman Island
Money Bay


Norman Island
A la recherche du Trésor de Robert L. Steveson


Le trésor des fonds sous-marins


Norman Island - Belle(s) plante(s)
mais qui s'y frotte...


Norman Island
The bight : repaire de pirates


Peter Island
Deadman Bay


Peter Island
Blue Gin à Great Harbour



Tortola
Trellis Bay


Tortola - Buck Island
Pousses-toi, pour la photo !


Tortola
Road Town, la capitale


Tortola - Road Town
Piège à croisiéristes


Tortola - Road Town
Piège à marin ?


Tortola - Road Town
Taxi driver



Tortola - Soper's Hole Marina
un jour de pluie


Tortola - Marina Kay
So british !


Jost Van Dyke
White Bay


Jost Van Dyke
Great Harbour


Jost Van Dyke - Great Harbour
Le célèbre Foxy's Bar


Jost Van Dyke - Great Harbour
L'Armateure après sa visite au Foxy's Bar


Jost Van Dyke
Diamond Cay


Jost Van Dyke - Diamond Cay
N'est-ce pas les Tuviers ?


Jost Van Dyke - Diamond Cay
Blue Gin compte désormais un nouvel ami : un rémora de belle taille qui,
grâce à sa ventouse fixée sur le crâne, se colle aux hôtes de son choix :
requins, tortue ou Blue Gin, lui permettant de se déplacer gratos ou presque.
Une sorte de "bla-bla bar", quoi !


Dernière vision des BVI
Il est temps de rentrer...

Pour voir une vidéo de Blue Gin filmé par Coco, notre annexe héliportée, cliquez ici


Passer à l'étape précédente

Passer à l'étape suivante

Revenir à la page d'accueil du site


Date de création : 06/04/2016 @ 00:13
Dernière modification : 09/06/2016 @ 00:02
Catégorie : La croisière 2016
Page lue 968 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
39 Abonnés
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Recherche



^ Haut ^